I-3) Résultante Mécanique

 

I-3) RESULTANTE MECANIQUE

 

Quatre grandes forces s’exercent en réalité sur un solide en mouvement dans l’air. Les deux premières, qui sont les composantes de la résultante aérodynamique, s’exerce, sans surprise, sur ce corps…

         

 

LE POIDS

 

  • N’importe quel corps présent à proximité de notre planète est soumis à l’action mécanique de la Terre. La force mise en jeu est le Poids. Résultant du phénomène de gravitation universelle. C’est elle qui, comme nous l’avons vu, pose le problème épineux de flottabilité du solide dans l’air.

                            

Il est noté  P.

 

Ø      Le poids s’applique au centre de gravité du solide.

Ø      Il a pour direction la verticale au sol terrestre.

Ø      Son sens : de haut en bas, bien évidemment.

Ø      L’intensité du poids est calculée par la formule P=mg.

ü      m est la masse du solide qu’on étudie (en kg).

ü      g est la valeur de l’accélération de la pesanteur (en N/kg).

 

          Il est inutile de s’étendre sur le poids, qui est bien connu de tous.

 

 

LA TRACTION

 

La traction (ou poussée) est une force qui s’exerce sur un solide en vol lorsqu’il est soumis à l’effort de l’animal ou de l’appareil, dont l’origine est propulsive. Il s’agit, par exemple, de l’action d’un moteur…  C’est elle qui permet au solide de prendre de la vitesse, et, par conséquent, de se mettre en mouvement.

                   →

Elle est noté T.

 

 

 

v     CARACTERISTIQUES

 

 

Ø      Elle s’applique au centre de gravité du système.

Ø      Sa direction est parallèle à la trajectoire de l’avion ou de l’oiseau.

Ø      Son sens : vers l’avant du solide étudié.

Ø      Son intensité dépend du régime moteur impulsé par le pilote de l’avion, ou de l’effort physiques réalisé par l’animal.

 

v     ORIGINE

 

·        Le « système » permettant à la traction d’exister, propulse une grande quantité d’air ou de gaz dans la même direction et le sens opposé au mouvement qui veut être réalisé. C’est ce que va faire un réacteur, par exemple, ou plus simplement le battement de l’aile d’oiseau, qui brasse de l’air vers l’arrière et joue le même rôle.

 

 

·        Jusqu’ici, rien ne semble pouvoir expliquer le phénomène de poussée. Pourtant, d’après la 3e loi du physicien Newton « Tout corps A exerçant une force sur un corps B subit une force d'intensité égale, de même direction mais de sens opposé, exercée par le corps B ».

 

·        Ainsi, comme le solide exerce une force sur le fluide, celui-ci exerce sur lui une autre force, de même direction, de sens opposé et est à l’origine de la poussée.

 

 

RESULTANTE

 

·        Souvent, on considérera le poids et la traction comme les composantes d’une seule et même force résultant de l’ensemble des actions non aérodynamiques exercées sur le solide, la résultante mécanique…

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site